Comment choisir le meilleur système de bidding pour votre hôtel ?

 

Si vous suivez toutes les recommandations afin de réussir votre job de Directeur d’hôtel, je vous invite à respirer très fort et prendre deux semaines de vacances très, très loin d’ici afin de réfléchir à la façon dont vous serez capable de survivre.

Les hôteliers sont censés être 100% dans le monde digital, orientés vers les nouvelles technologies, notamment mobiles, être capables de proposer une offre différenciée et cohérente, et choisir le bon produit, au bon prix, au bon moment et pour le bon client (juste après avoir été au bon endroit). Quel programme !

Les hôtels utilisent actuellement différents canaux de vente et leur propre moteur de réservation. Le point commun entre tous ces outils est que l’hôtelier fixe le prix en espérant atteindre les bons clients avec le bon prix, au bon moment.

 

Faire du « Bidding », c’est offrir le bon prix, au bon moment, au bon client !

 

Le mécanisme du « bidding » inverse le modèle de prix : l’hôtel affiche un prix et les acheteurs font une offre, en fonction de leur budget et de leurs attentes.

Analysons quelques systèmes actuellement disponibles sur le marché. Vous verrez que chacun d’eux répond à des besoins différents.

 

  1. Objectif 1 : Boostez votre taux d’occupation et les réservations anticipées

Le modèle d’origine du bidding original est le modèle d’enchères, où un hôtel fixe un prix minimum, qui est le prix de départ de l’enchère. Pendant la période d’enchères (de quelques heures à quelques jours), différents clients enchérissent les uns contre les autres et la meilleure offre l’emporte au terme de l’enchère.

Un exemple de cette solution est bidtotrip.comou loisirsencheres.com. Ce type de système est particulièrement adapté aux hôtels de loisirs, aux destinations touristiques proches pour des réservations à l’avance. D’un autre côté, vous devez être prêt à être très flexible en termes de prix, et vos clients doivent être patients et attendre la fin de l’enchère.

 

  1. Objectif 2 : Boostez vos ventes en Last Minute

 Sur le marché nord-américain, Priceline (NYOP) domine le marché, composé à plus de 70% de chaînes de marques, avec son modèle d’enchères inversées. Dans ce modèle, vous n’enchérissez pas contre d’autres mais vous faites une offre parmi une gamme d’hôtels correspondant (plus ou moins) à vos attentes dans une zone géographique donnée. Ce modèle ne s’applique pas en Europe, où le marché est composé à l’inverse de plus de 70% d’hôtels indépendants.

La politique de Priceline permet aux clients sur NYOPde spécifier leurs dates exactes d’arrivée et de départ, tout en bénéficiant de la garantie du meilleur prix. Ce n’est qu’une fois la transaction finalisée qu’ils auront accès au nom de l’hôtel et à la liste détaillée des prestations. Contrairement à Priceline, en cliquant sur les différentes offres de Hotwire, le client accède à la liste des prestations des hôtels, sans toutefois pouvoir les identifier. En Asie, il existe des systèmes similaires, comme travelspice.com en Inde.

En dehors des commissions élevées, qui constituent un frein à l’utilisation de ces services, à la fois côté clients et hôtels, les attentes des clients ont changé au fil des années et le volume des réservations diminue d’année en année. Les clients s’attendent à choisir leur hôtel et n’acceptent plus d’aller n’importe où pour un budget inférieur, sans garantie sur le produit final qu’ils achètent.

 

  1. Objectif 3 : Réduisez vos commissions d’OTAs

Vous pouvez choisir de nouvelles générations d’OTAs qui proposent des modèles semi-bidding, semi-discount.

Sur bidroom.com, les voyageurs paient des frais annuels pour réserver directement à des prix réduits et pour remplacer leur réservation faite sur Booking.com, Expedia… par une réservation meilleur marché. Les hôtels n’ont aucune commission.

Enregistrer votre hôtel sur cette plate-forme signifie que vous êtes prêt à céder une partie de votre marge (au moins 5%) aux clients de Bidroom, et si un client souhaite remplacer une réservation Booking.com ou Expedia existante à un meilleur prix, il peut envoyer la réservation à Bidroom qui négocie alors un meilleur prix avec vous, sans commission, sous 48h. C’est la partie bidding du service.

Compte tenu des commissions perçues par les OTAs, il peut être intéressant de vendre quelques chambres tout au long de l’année, à condition que l’OTA investisse massivement dans le marketing, ce qui constitue un véritable défi.

 

  1. Objectif 4 : Boostez vos ventes directes et couvrez les 3 objectifs précédents

Les modèles mentionnés ci-dessus sont tous des solutions de type OTA. Mais vous le savez, la tendance en 2018 est le retour à la réservation directe.

Par conséquent, si vous souhaitez augmenter vos réservations directes, une solution est de choisir un moteur de biddingoù les clients donnent leur propre prix directement, sans intermédiaire et sans commissions, sur votre site web. Si la solution permet en plus de vendre en Night & Day-use, c’est encore mieux, car la même chambre peut être vendue deux fois en 24h ! C’est le type de solution proposé par privatedeal.com.

Les données clients sont collectées tout au long du processus d’offre, ce qui signifie que les hôtels collectent des données pour les offres acceptées ET rejetées. Ce processus améliore considérablement la qualité et le volume de votre base de données et, comme chacun sait, maitriser les données c’est obtenir le pouvoir.

Cette solution donne aux hôtels la possibilité de vendre au bon client une chambre au bon prix et au bon moment, sans impliquer de longues études sur la manière de fixer un prix idéal hypothétique. De plus, le système calcule en temps réel le prix que les clients sont prêts à payer pour venir dans votre hôtel, qui vous aide àoptimiser votre stratégie de yield.

 

 

Leave a Reply